Mustapha Bader-El-Dine, haut responsable du Hezbollah, est mort en Syrie. Ce n’est pas le premier commandant du parti de Dieu qui périt dans le conflit syrien, trois autres dont Imad Moughaniyeh ont déjà succombé en Syrie. Quelle répercussion aura la mort de Bader El-Dine sur le Hezbollah ainsi que sur le Liban et la région ? Le Hezbollah va t’il venger son chef par une attaque ciblée comme c’était le cas lors des autres attaques contre ses cadres? Le Hezbollah accuse t-il les takfiris en Syrie de la mort de son chef Bader-El-Dine par crainte d’accuser Israël ?

Au départ de cette affaire, le Hezbollah a ajourné tous discours officiels afin de mener une enquête précise, pour porter par la suite une parole raisonnable, posée, honnête et claire, loin de toutes réactions néfastes. Le sérieux du Hezbollah empêche ses partisans de glisser dans une violence quelconque en réaction à la mort de leur chef. Mais ce sérieux impose aussi le respect du Hezbollah de la part de ses adversaires.

Le fait que le Hezbollah accuse les takfiris par crainte d’accuser Israël est une hérésie. Le probléme est qu’a chaque événement mineur ou majeur touchant à la résistance libanaise, un bon nombre de calomnieurs lâchent leurs chiens de gardes distribuant arbitrairement accusations, hypothéses, idées mensongéres bourrant le crâne de l’opinion publique libanaise, la mettant sous tension sans aucune preuve.

Pourquoi le Hezbollah aurait il peur d’accuser Israël si vraiment cette dernière a assassiné Mustapha Bader-El-Dine ? Ne l’a t-il pas fait autrefois, notamment quand il était moins puissant qu’aujourd’hui ? Pourquoi cacherait-il les vrais raisons de la mort de Bader-El-Dine ?

La mort de Bader El-Dine peut être le résultat d’une trahison de l’intérieur du parti, ou de la part des syriens, mais dire les syriens ne signifie pas le pouvoir en place. Il convient de préciser qu’en ce moment ce ne sont ni les traitres, ni les espions qui manquent au Moyen-Orient. Le Hezbollah comme toutes les organisations politiques, militaires et sécuritaires à une part de vulnérabilité.

C’est évident Israël est le premier bénificiaire de la mort de Mustapha Bader-El-Dine. Le pouvoir israélien applaudit l’élémination d’un ennemi de taille. Mais la presse isréelienne comme à titre d’exemple Haaretz et Maarif malgré les réjouissances de leurs chefs politiques soutient l’idée que la mort de Bader-El-Dine n’entravera en rien la montée en puissance du Hezbollah au Moyen-Orient. Cette épreuve va pousser le Hezbollah à s’améliorer dans le domaine du renseignement, renforçant ses techniques et sa volonté à combattre le projet des takfiris en Syrie et au Moyen-Orient. Les choses ne vont pa demeurer identiques suite à la mort de Bader-El-Dine.

Noura

Publicités