Maaloula

Depuis 5 ans la Syrie subit une guerre atroce et destructible à tous les niveaux, menaçant aussi l’éclatement du Moyen-Orient. La Syrie est un pays d’une superficie de 187 475 Km2, et d’environ 22 millions habitants dont 10% de chrétiens. L’arabe est la langue officielle du pays, mais beaucoup de syriens parlent le français et l’anglais. L’arménien, le turkmène et l’araméen sont aussi parlés en Syrie.

Autrefois, province de l’empire romain, la Syrie a été avec la Palestine et l’Égypte la première région au Levant à se convertir au christianisme. Les fondateurs des églises syriennes sont Pierre, Paul , Thadée et Barthélémy, les disciples de Jésus.

Il existe une dizaine d’églises en Syrie. L’église grecque orthodoxe d’Antioche est majoritaire, suivie par l’église apostolique arménienne et L’église Grecque Melkite, sans pour autant oublier les églises syriaque, maronite ect .Jusqu’à la guerre, les communautés chrétiennes ont vécu en paix, bénéficiant d’une liberté religieuse exceptionnelle par rapport à d’autres pays arabes de la région. La crainte des chrétiens aujourd’hui est bien plus vis à vis de l’envahisseur en terme de radicaux religieux, terroristes et autres mercenaires, que de leur concitoyens musulmans ou du pouvoir en place.

Ceci étant, le nombre de chrétiens en Syrie diminue de jour en jour, mais il y a toujours eu des vagues d’immigration au sein des communautés chrétiennes depuis les massacres survenu en 1860 à Damas. L’immigration au Moyen-Orient ne concerne pas que les chrétiens, mais le déclin démographique de cette partie de la population impacte plus les arabes chrétiens que les arabes musulmans. Les chrétiens en Syrie se retrouvent actuellement dans un conflit, qui au départ était typiquement local s’inscrivant dans ce que certains nommait le printemps arabe, avant qu’il ne devienne régional impliquant le Quatar, l’Arabie Saoudite, la Turquie et l’Iran voir international impliquant la Russie, les Etats-Unis, l’Europe et la Chine. La guerre en Syrie comporte plusieurs facettes, mais c’est une guerre qui est en premier lieu énergétique, tournant autour des ressources comme le pétrole, le gaz et aussi l’eau.

La guerre en Syrie menace sérieusement les chrétiens au même titre que les autres minorités par la montée de l’extrémisme de tout genre. La responsabilité des chefs des églises orientales en général et syriennes en particulier est d’une importance cruciale, une union réelle entre les chrétiens de différentes confessions peut contribuer à la protection des communautés chrétiennes en Syrie. Au moins 1700 églises y ont été profanées. Les chrétiens craignent que la chute de Bachar-Al Assad entraîne un embrasement, et à une irakisation de la Syrie.

De ce fait les plupart des chrétiens syriens restent solidaire du pouvoir politique en place, même s’ils existent des divergences. Quelque part le soutien à Bachar-Al Assad n’est pas en soi pour sa personne, mais aussi pour les institutions légales de l’État, ainsi que pour l’armée syrienne qui défend avec acharnement la population, l’intégrité territoriale et l’identité syrienne, tous ces éléments constituent pour les minorités dont les chrétiens font partie un rempart face à l’extrémisme.

Certainement le destin des chrétiens de Syrie est bouleversé par la décomposition de leur société depuis 2011. Ils sont devenus des proies faciles aux factions combattantes et aux différents mercenaires qui rôdent dans la région. Les violences en Syrie contribuent à diminuer encore plus le réservoir démographique des communautés chrétiennes. L’aide aux chrétiens d’Orient à ce moment décisif de leur existence est indispensable par tous les moyens en coordination avec les organisations étatiques sur le terrain, ainsi que par la prière.

Les chrétiens de Syrie demeurent extrêmement choqués par ce qu’il se passe chez eux et par le manque de décision politique internationale à propos de la guerre fratricide qui se passe dans leur pays. Mais leur espoir est grand qu’un jour la guerre cessera et la Paix reviendra, même si cela va prendre énormément du temps pour reconstruire vraiment ce qui a été brisé.

Noura

Publicités